L’histoire du Château Tauzin

tauzin02

Un surprenant passé cinématographique

Le château Tauzin est une splendide bâtisse du début du XXème siècle dessinée par l’architecte bordelais Hector Loubatié.

En 1882, le propriétaire du terrain, M. Ducasee – à la tête d’une petite manufacture d’armes et de munitions et bien connu du milieu bordelais – a progressivement acquis les parcelles avoisinantes en vue de sa construction.

Après avoir habité le château dix années durant, il le vend à la famille Lange en 1910, qui le cède en 1945 au producteur et réalisateur Emile Couzinet (1896 – 1964).

Né à Bourg-sur-Gironde, ce dernier a d’abord été projectionniste ambulant aux lendemains de la Première Guerre mondiale, puis directeur du casino municipal de Royan où il fonde « Les Studios de Royan-Côte de Beauté ».

Après le bombardement de la ville en 1945, il investit les abords Château Tauzin l’année suivante pour y faire construire ses nouvelles infrastructures des « Studios de la Côte d’Argent« , qui deviennent dès lors sa résidence principale.

Auteur prolifique d’une trentaine de film populaires, Emile Couzinet travaille entre autres avec de nouveaux talents tels Robert Lamoureux ou Jean Carmet et a comme jeune assistant, un certain Roberto Leone Roberti qui deviendra Sergio Leone…

A sa mort, les propositions de rachat du domaine de Tauzin se heurtent au fait que la propriété se trouve frappée par un projet de pénétrante.

La Ville de Bordeaux l’acquiert finalement au début des années 1970 pour y entreposer les décors du Grand Théatre.

tauzin04

Un centre intergenerationnel et interculturel

Sa réhabilitation en structure d’animation intervient en 1988, sous l’impulsion du Sénateur Jacques Valade et du Maire de l’époque, Jacques Chaban-Delmas. Seule une partie de cet immense domaine est réservée à l’animation, tandis que le reste fait l’objet de projets immobiliers.

C’est au Club Pyrénées Aquitaine et à Louis Boulesque, Président fondateur, qu’est confié ce lieu d’accueil pour le mettre au service des habitants ; il obtient ainsi le label maison de quartier.