L’art du tissage utile et écolo !

Le matériel

  • De vieux vêtements (idéalement leggings d’enfants, collants, manches de t-shirts)
  • Des ciseaux,
  • 20 pinces à linge
  • Un support (moi j’ai pris une boite en plastique qui fait 15 cm par 15cm, mais ce peut être un carton, une assiette plate et carrée…)

Tawashi…Quezaco ?

Vous êtes confinés, vous avez trié tous vos vêtements et ceux de vos enfants et vous ne savez pas quoi en faire ? Une solution : fabriquer une, ou des éponges lavables avec ! C’est un vrai jeu d’enfants, et c’est une activité qui peut être faite en famille…. Les enfants adorent !
Céline Granet

« le tawashi »

Étape 1 : fabriquer son métier à tisser
Disposez les pinces à linge tout autour de votre support afin qu’elles aient toutes le même espacement.

Les plus bricoleurs pourront prendre une planche de bois épaisse d’environ 20 cm de côtés et y tracer un carré de 16 cm de côté et y planter 20 clous espacés chacun de 2 cm, en commençant à 4 cm de chaque coin. Cela donne ça (photo ci-dessous).

Étape 2 : découper 10 bandes de tissus d’environ 3 cm de largeur

Étape 3 : disposer les bandes de tissu sur le métier à tisser comme cela…

Étape 4 : le tissage !
On prend une bande de tissu que l’on va faire passer à la perpendiculaire des bandes déjà installées, en passant d’abord dessus, puis dessous et ainsi de suite.

Au rang suivant, on fait pareil mais on inverse : on passe dessous puis dessus et ainsi de suite.

On continue comme cela avec toutes les bandes.

Étape 4 : finir le tawashi
Une fois qu’on a fini, on prend 2 boucles sur un coin de l’ouvrage :

On vient ensuite passer la boucle (ici la rose) dans la boucle grise. Ensuite, on attrape la boucle qui se trouve à gauche (de celle qu’on a à la main) et on vient passer notre boucle dedans.

Votre éponge japonaise, votre « tawashi » est terminé ! Il était traditionnellement fabriqué en chanvre.